Votre conseiller en gestion de patrimoine
Garanties - Confidentialité - OPTI FINANCE

Avant le 31 décembre, coup de pouce fiscal au transfert d’une assurance-vie vers un plan de retraite individuel

Le niveau de retraites pour les générations futures est un sujet permanent d’interrogation et d’inquiétudes. Pour limiter les risques, le gouvernement, à travers la loi Pacte, a décidé de renforcer le dispositif fiscal au bénéfice des Plans d’épargne retraite. Ils sont de deux sortes : soit ceux souscrits par les entreprises au bénéfice de leurs salariés, soit le plan d’épargne retraite individuel (PERin) que chacun peut souscrire. Que l’on soit salarié, étudiant, demandeur d’emploi on peut accéder à ce plan individuel que des parents peuvent également ouvrir au bénéfice d’un enfant mineur.

Successeur du Perp et des contrats Madelin, ce plan individuel apporte plus de souplesse avec possibilité de retrait de l’intégralité du capital à la retraite (au lieu de 20%), avec des possibilités de transférabilité ou de déblocages anticipés et une fiscalité avantageuse en cas de transmission.

Par versements volontaires, chacun peut alimenter ce compte tout au long de sa vie mais le gouvernement a aussi donné un coup de pouce pour inciter au transfert de contrats d’assurance-vie vers ce nouveau plan individuel, à condition qu’ils aient dépassé l’échéance dès huit ans. Dans ce cas, l’abattement fiscal sur les intérêts de votre contrat d’assurance-vie transféré vers un PERin est doublé pour passer à 9.200€ pour un célibataire ou 18.400 € pour un couple contre respectivement 4.600 et 9.200. Mais attention : pour bénéficier de cet avantage fiscal, le transfert vers un plan d’épargne individuel doit être réalisé avant le 31 décembre 2020.