Votre conseiller en gestion de patrimoine

Biden bien accueilli par les investisseurs

Les cafouillages autour des dépouillements et les procédures lancées par Donald Trump contre Joe Biden auraient pu refroidir les investisseurs et donner la déprime à des bourses mondiales qui ont horreur des incertitudes. Mais Wall Street a donné le ton en accueillant très favorablement l’élection du candidat démocrate.

Il faut dire que plusieurs éléments se sont conjugués pour faire pencher la balance du bon côté. D’abord, les boursiers ne pleurent pas à chaudes larmes le revers de Donald Trump. Il a fatigué beaucoup de monde sur la planète et les investisseurs financiers étaient eux aussi éreintés par le régime que leur imposait le président sortant, dont les tweets ravageurs jouaient souvent plus sur les indices boursiers que les résultats de grands groupes. Les investisseurs préfèrent nettement maîtriser les tendances que d’être tributaires des humeurs d’un président, fût-il celui des Etats-Unis.

Donc Biden le démocrate leur paraît un successeur tout à fait convenable. Il ne passera pas son temps à tweeter mais surtout, il aura face à lui le Sénat qui devrait rester républicain (sauf grosse surprise dans les derniers dépouillements de Georgie), ce qui pour les financiers de Wall Street constitue une sorte de garde-fou. Le candidat Biden avait fait grincer les dents de la finance américaine avec certains projets de taxes et de réglementations peu appréciés à Wall Steet. Face à un Sénat républicain, il ne pourra pas mettre la barre trop à gauche, ce qui explique cette réaction favorable. D’autant que le nouveau président, homme politique fort d’une longue expérience, cultive aussi l’art du compromis avec bien plus de doigté que son prédécesseur. Il saura trouver des appuis chez les républicains quand il faudra boucler ce plan de relance que Trump n’a pas réussi à faire passer avant sa défaite. Et les plans de relance, par les temps qui courent, sont toujours du meilleur effet sur les indices boursiers.