Votre conseiller en gestion de patrimoine

Indépendantes et agricultrices : le nouveau congé maternité

Depuis le 1er janvier 2019, les travailleuses indépendantes et les agricultrices peuvent bénéficier d’un congé maternité plus long, aligné sur celui des salariées (soit 112 jours).

Sous réserve de cessation de leur activité professionnelle, les travailleuses indépendantes, les femmes chefs d’entreprise et conjointes collaboratrices bénéficient d’un congé maternité allant jusqu’à 16 semaines en cas de naissance simple (au lieu de 11 auparavant).

En effet, depuis le 1er janvier 2019
, la durée maximale du congé maternité des indépendantes est désormais de 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement et de 10 semaines après celui-ci, soit 112 jours au total.

Un arrêt de travail minimal de 8 semaines (dont 6 semaines de repos post-natal) est obligatoire pour bénéficier des indemnités maternité.

À partir du 1er janvier 2020, il ne sera plus nécessaire d’être à jour dans le paiement de ses cotisations pour bénéficier d’indemnités journalières de sécurité sociale (IJSS) ou de maternité.

Les agricultrices non salariées bénéficient du même régime. Lorsque l’exploitante ne peut pas se faire remplacer sur son exploitation, elle bénéficie également d’indemnités journalières équivalentes à 55,51 € par jour, en plus de l’allocation de remplacement maternité.

Bon à savoir
:
Pour tout congé maternité débuté en 2019, il est possible de bénéficier des nouvelles dispositions en informant son organisme de rattachement, l’agence de SSI pour les commerçants-artisans (ou la CPAM pour une activité qui a débuté en 2019) et la CMSA pour les agricultrices non salariées.

Source

: loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 ; décret 2019-529 du 27.05.2019

© Copyright Editions Francis Lefebvre